Reventin-Vaugris

Accueil

La participation citoyenne

image

Chère Reventinoises, chers Reventinois,

L'équipe municipale poursuit son travail pour l'installation d'une participation citoyenne pour notre village.
Cette approche est nouvelle et nous ne voulons pas confondre efficacité et précipitation.

Vous le savez également, une grande partie de notre énergie est mobilisée pour que l'échangeur autoroutier soit installé à la bonne place.
Il nous semble que pour débuter cette participation citoyenne, nous devons une totale transparence aux habitants de la commune sur ce dossier capital de l'échangeur. Cette transparence se fera au travers :

  • du site internet de la mairie
  • de lettres d'information
  • de la page FaceBook de la mairie
En parallèle, pour construire notre projet commun de démocratie participative pour Reventin-Vaugris, nous avons décidé de rencontrer différentes municipalités qui ont mis en place des outils permettant aux citoyens d'être plus impliqués dans la vie de leur territoire.
Ces rencontres sont programmées sur le mois de février 2017.
Elles déboucheront sur une assemblée municipale à laquelle tous les habitants de Reventin-Vaugris sont conviés afin de donner leur avis sur ce qu'ils attendent de cette participation citoyenne et définir les outils qui permettront de la vivre durablement.
Certaines pistes sont évoquées :
  • Conseil des sages
  • Comités de quartiers
  • Commissions projets ...

Réunion du 17 novembre 2017 groupe participation citoyenne "sécurité voirie"

 
Séance à 18 h - présents : Mesdames Jacquet et Vidor, Messieurs Bailly, Bragança, Ruggeri, Autissier, Pollet, Marticorena, Berthalin, Nicaise, Larose.
Excusés : Mrs Vacher et Gras
 
Depuis La Réunion précédente le 26 octobre, les participants ont travaillé en petit groupe ou seul pour repérer sur place les points dangereux à améliorer en matière de sécurité routière face à une forte circulation automobile dans la commune, constat fait sur de nombreuses voies (communales, départementales, nationale 7).
 
Ils rapportent au groupe leur constat.
 
Messieurs Bragança, Bailly et Ruggeri ont travaillé sur le secteur centre-village (rue Mouret, entrée et sortie de cette voie; chemin des Cimes sur toute sa longueur, Fort Massot) Ils constatent que beaucoup de voies sont naturellement étroites ou contraintes par les bâtiments sur les deux côtés. Malgré cela, constat d'une grande trop grande vitesse des automobilistes qui prennent des risques et accentuent le danger pour autrui également.
 
Question posée : faut-il envisager des voies à sens unique? La pratique constate que malheureusement souvent un sens unique ne casse pas la vitesse, l'automobiliste se sachant "seul sans véhicule en sens inverse", il ne ralentit pas.
Exemple donné : rue Fort Massot, étroite, actuellement en double sens. Faut-il la passer en sens unique?
Autre exemple : chemin des Pétrières et rue de la mairie. Faut-il mettre en sens unique, priorité à la descente? Peu de  visibilité alors faut-il installer un miroir?
Sans réponse pour l'instant. Avis d'un expert Viennagglo/département à prendre avec JP. Vacher.
 
 
M. Bailly transmets des documents pour expliquer la nécessité de bien partager la route entre les usagers. Exemple pris avec le chemin des Pétrières : piste cyclable matérialisée par une bande blanche. Peut-on rajouter des "carrés réfléchissants" tout du long? Panneau indiquant la distance réglementaire entre l'automobiliste et le cycliste? M. Larose souligne qu'il trouve l'éclairage de cette voie peut efficace. Il faudrait des lampadaires avec un faisceau lumineux plus large sur le trottoir. Trop tard pour changer car les travaux sont à la fin, Y penser pour les prochains projets.
 
Solution proposée pour casser la vitesse en centre-village par ce groupe : installer des ralentisseurs, créer des plateaux surélevés. M. Larose indique que des ralentisseurs sont plus efficaces si on ajoute des quilles et cite ce qui a été réalisé aux Côtes d'Arey. Aller voir sur place pour se rendre compte.
 
M. Larose suggère de créer des refuges sur le chemin de l'Aubressin car très étroit.  Peut-on installer des panneaux indiquant qui est prioritaire lorsque deux véhicules peinent à se croiser? Plusieurs portions de route repérées. Un groupe devra être plus précis et après s'être rendu sur place, noter et prendre des photos pour bien visualiser.
Voirie en mauvaise état à réparer par endroit.
 
M. Pollet a travaillé seul. Il distribue des documents sur les panneaux de signalisation installés à divers endroits de la commune et souligne les incohérences qui déstabilisent les automobilistes à l'approche de ceux-ci.
Particularité du chemin des Joncs : pas la largeur réglementaire pour un croisement. Voie trop étroite (contrainte du bâti) deux véhicules se croisent s'ils roulent doucement en mordant sur les bas-côtés. Destruction systématique des plates-bandes ....Pas possible pour poids-lourds et cars scolaires. Grande insécurité pour les automobilistes, et les pauvres piétons.
Autre Remarque : panneaux fin de limitation de vitesse très mal placés ou manque d'un Panneau de vitesse autorisé. L'automobiliste est perdu, ne sait plus quelle est la vitesse permise sur la portion de voie.
 
Solution proposée pour sécuriser le chemin des Joncs dans sa partie étroite : installation d'un feu alternatif
 
On remarque souvent des stationnements gênants et inappropriés aux abords de l'école. Les gens ne se garent pas aux places autorisées, restent sur la chaussée : mauvaise visibilité pour les véhicules, insécurité pour les enfants qui montent en voiture. Comment faire comprendre cela aux récalcitrants?
 
Proposition de déposer sur les pare-brise un mot de la mairie avant de faire intervenir les gendarmes pour verbaliser. Un document existe à la mairie.
 
Intervention de M. Berthallin qui réside chemin de Lieuraz : demande de ralentisseurs au niveau de la maison de M. Gauthier.
 
M. Gras, absent, a fait passer des documents : un courrier explicatif  et un questionnaire sur les besoins de mise en sécurité sur le quartier du Vieux Vaugris. Ils ont été distribués dans toutes les boîtes aux lettres des riverains. Déjà beaucoup de retour. Yves se charge de résumer les réponses. Il nous fera part de ces résultats lors de la prochaine réunion.
 
Tous les présents trouvent l'idée intéressante à développer sur tous les quartiers de la commune.
 
Jean-Claude Marticorena incitent les participants à aller à l'assemblée générale du COR (cyclistes olympiques Reventinois) le 25 à la SAR pour un échange constructif pour tout le village.
Cette association peut partager ses idées et expériences en matière de sécurité routière. Rouler en toute sécurité, voir et être vu. Bien partager la route entre tous, automobilistes, piétons, cyclistes.
 
Décisions prises : Plusieurs personnes du groupe se revoient avec Jean-Pierre Vacher adjoint voirie.
L'état des lieux fait ensemble, JPV voit avec les services compétents de l'agglo. et/du département pour avoir des devis de matériels et les bons panneaux au bon endroit.