Reventin-Vaugris

Accueil

2010- 2015 : MISE EN PISTE DU PROJET

  • Février 2010 : le ministre JL Borloo demande aux collectivités locales de se rapprocher d’ASF pour lancer les études d’un demi échangeur au Sud de Vienne
  • Novembre 2014 : validation de l’opportunité de ce demi échangeur
  • 31 mars 2015 : l’Etat donne son feu vert pour la poursuite des études et l’élaboration du dossier de principe

2015-2016 : CHOIX ET FRACTURES

  • 27 avril 2015 : le conseil municipal de Reventin-Vaugris vote une délibération demandant que soit pris en compte un certain nombre de précautions dans le cadre de l’étude du demi échangeur
  • 12 mai 2015 : Madame Celard, maire de Reventin-Vaugris, poussée par les conseillers municipaux, demande l’étude d’une variante Sud
  • 6 juin au 3 juillet 2016 : concertation publique sur l’implantation du demi échangeur
  • 27 juin 2016 : le conseil municipal vote une délibération en faveur de la solution Sud et rejette les variantes Nord et Centre
  • 14 octobre 2016 : le comité de pilotage choisit la version Centre compact contre l’avis de la commune
  • 17 octobre 2016¨ : démission massive des conseillers municipaux
  • 2 décembre 2016 : le secrétaire d’état aux transports valide la participation de l’Etat dans le cadre du Plan d’Investissement Autoroutier, projet estimé à 21,2 M€

2017 : 2 IMPLANTATIONS S'OPPOSENT

  • 8 janvier 2017 : élection d’un nouveau Conseil Municipal (58% des suffrages) comprenant pour moitié des élus démissionnaires et élection du maire Blandine VIDOR
  • 2 février 2017 : Vienn’Agglo vote sa part de financement (10%) pour la variante Centre
  • Mars-avril : La commune missionne un cabinet spécialisé pour travailler sur la variante Sud et être force de proposition
  • 12 mai 2017 : présentation de la variante Sud au Comité de Pilotage, qui n’est pas étudiée et balayée
  • 4 juillet 2017 : Comité de pilotage où ASF présente des études détaillées de la solution Centre compacte

2018 : L'ETAPE DE L'ENQUÊTE PUBLIQUE

  • Février -mars 2018 : la commune missionne différents experts qui démontrent l’inefficacité de la solution Centre et ses nombreuses faiblesses
  • Mai 2018 : lancement d’une campagne de communication pour le respect de notre commune et la demande d’implantation au Sud
  • Juin 2018 : attente de la signature du Plan autoroutier par le ministre : sans cette validation par le ministre le projet ne peut être enclenché par le Préfet

ET APRES ?

  • La décision du Préfet de déclencher l’enquête publique
  • La réalisation de l’enquête publique : la mobilisation de chacun sera à ce stade important auprès du Commissaire Enquêteur
  • Si avis défavorable à la variante Centre : réexamen du projet
  • Si avis favorable à la variante Centre : la commune engage des recours juridiques

Les différentes implantations

Les 3 implantations présentées par Vinci: